Le British Shorthair : tout ce qu’il faut savoir sur cette race anglaise de chat !

Ressemblant à un ours en peluche vivant, le British Shorthair est une race de chat anglaise originaire de Grande-Bretagne (d’où sa dénomination) qui attire de nombreux particuliers. Les chats de cette race ont une tête ronde et de grands yeux ronds qui les rendent irrésistibles. Très affectueux, équilibré et au caractère calme, il apparaît comme un chat idéal.

Origine du British Shorthair

Comme son nom l’indique, le British Shorthair est une race de chat originaire de la Grande-Bretagne. Elle est issue d’un croisement avec un Persan qui a apporté le côté poil long caractéristique.

Pour comprendre l’origine de chat, remontons vers l’Égypte ancienne où un général grec, qui avait en charge de commander les troupes formés pour rattraper les hébreux, a vu son armée totalement engloutie par la mer rouge. Au moment de s’échapper, il décida d’emporter tous ses chats, dont Scota. Arrivés au Portugal, un descendant du commandant, Fergus 1er, en partant à la conquête d’une grande île du nord, décidé de partir avec les chatons de Scota. Et c’est en souvenir de son aïeul qu’il baptisa la région « Scota Land » qui, au fil des années, deviendra Scotland.

Les chats se développent bien dans la région et au XIX siècle, certains éleveurs de chats de race ont commencé par s’intéresser aux chats anglais ; un standard fût même établi à l’époque. Ils sélectionnent alors les plus beaux chats et leur donnent le nom de British Shorthair afin de les distinguer des chats étrangers, des orientaux, mais aussi pour faire la différence entre les chats à poil long comme l’Angora. Après les deux guerres mondiales qui ont décimé le cheptel félin anglais, les éleveurs ont dû avoir recours aux Persans pour faire repartir des lignées pratiquement éteintes. Le British Shorthair gagnera ainsi en robustesse, sa tête devient plus arrondie et le cuivre de ses yeux redoubla d’intensité avec une ossature encore plus renforcée.

Il faut aussi dire que durant de nombreuses, à cause du poil long hérité du croisement avec les Persans, certains chatons étaient éliminés. Mais aujourd’hui, ils sont reconnus comme étant une variété de la race à part entière. Et ceux-ci portent le nom de British Longhair.

Ce n’est qu’en 1979 que le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines)  homologua le British Shorthair pour la France.

Les caractéristiques physiques

Aux allures de gros nounours, le British Shorthair est un chat tout rond à l’aspect plutôt imposant, vu qu’il pèse entre 4 et 8 kg, pour le mâle ou entre 4 et 7 kg, pour la femelle ; ce qui ne l’empêche pas d’être un chat tout doux.

  • Nom : British Shorthair
  • Pays d’origine : Angleterre
  • Utilisation : bon chat d’appartement, il s’adapte bien aux foyers avec des enfants ou ayant déjà des chiens
  • Espérance de vie : entre 15 et 20 ans
  • Type de poil : court, dense avec un sous-poil épais
  • Perte de poils : faible
  • Poids :
    • 4 à 7 kg pour la femelle
    • 4 à 8 kg pour le mâle
  • Taille
    • 30 à 34 cm pour la femelle
    • 32 à 36 cm pour le mâle
  • Couleur des yeux : assortie à la robe

Robe et fourrure

Le Bristish Shorthair est une espèce de chat qui se caractérise par une forte diversité de couleurs. En effet, on peut trouver des British noirs, roux, chocolats, crèmes, blancs, silver (mélange de gris et de blanc), bleus (la couleur la plus appréciée) ou encore bicolores.

Comme son nom l’indique, le poil du British Shorthair a comme spécificité d’être assez court et serré. Mais ce sont des chats au poil tellement dense qu’ils ont souvent l’apparence d’une laine ; et c’est ce qui les rend encore plus doux au toucher. Caresser un British Shorthair, c’est comme caresser une peluche !

Le corps

Le British Shorthair est un chat de type semi-cobby dont les rondeurs sont prédominantes dans sa constitution. Il est court, mais de construction puissante avec une musculature assez bien développée. Son cou est aussi assez fort et court avec des épaules et des hanches larges.

C’est un chat avec des pattes robustes. Il a une queue courte, épaisse à la naissance et qui conserve pratiquement le même calibre jusqu’au niveau de l’extrémité qui est arrondie.

La tête

La tête fait partie des caractéristiques physiques qui permettent de distinguer le British Shorthair d’autres races de chat. En effet, il a une tête plutôt grosse et ronde avec des joues pleines et bien dessinées.

Son crâne est arrondi et on retrouve de puissantes bajoues chez le mâle ; elles sont par contre moins marquées chez la femelle et chez les petits. Enfin, le nez de cette race anglaise de chat est plutôt court et de bonne largeur, le stop n’étant que très légèrement marqué.

En ce qui concerne les yeux, ils sont de forme ronde chez un British Shorthair, de grande taille et affichent une expression de vivacité. La couleur des yeux est généralement uniforme et intense.

Enfin, les oreilles sont de petites tailles ou moyennes, mais larges au niveau de leur attache. Elles sont bien écartées et ont des sommets plutôt arrondis.

Caractère

Calme et puissant, le British Shorthair est un chat qui convient parfaitement à une famille avec des enfants. Il est aussi très sociable avec d’autres animaux et devient très vite affectueux une fois qu’il a fait connaissance et pris ses marques. Mais le British Shorthair, fidèle à ses ancêtres grands chasseurs de rats, apprécie énormément les grands espaces et sa liberté.

C’est un chat très indépendant ! Et même s’il existe quelques exceptions, la plupart d’entre eux ne sont généralement pas du genre à venir se mettre sur les genoux de leurs maîtres pour se laisser caresser. Toutefois, dès qu’un British Shorthair vous apprécie, il peut se tenir à vos côtés sur le divan ou à proximité de vous. À ce propos, il faut souligner qu’un mâle sera beaucoup plus facile à vivre qu’une femelle. En effet, elles ont généralement tendance à avoir plus d’intégrité et à adopter un comportement plus sérieux.

Cependant, cette race de chat calme et attachante est toute aussi joueuse. Ce sont des animaux qui ont un grand besoin de tendresse et peu importe le jouet que vous aurez à leur proposez, il y a de chances qu’ils finissent par s’amuser avec. Ce sera donc à vous de raviver son instinct de félin en lui proposant des jouets aux couleurs vives et stimulantes.

L’alimentation du British Shorthair

Pour bien nourrir votre British Shorthair et le garder en bonne santé, vous devez lui proposer une alimentation de qualité, comme les croquettes Royal Canin British Shorthair ou la nourriture pour chat et chaton Orijen. Celle-ci doit faire la part belle aux viandes fraîches, aux protéines saines avec des sous-produits d’origine végétale en petite quantité. Et comme c’est souvent le cas pour de nombreuses races de chat, le problème de santé le plus courant chez cette race anglaise est l’obésité. Il faudra donc faire très attention en donnant uniquement à votre compagnon des aliments approuvés par votre vétérinaire.

Par ailleurs, il faut souligner que le British Shorthair est un chat gourmand. Il apprécie aussi bien la nourriture industrielle pour chat que les aliments consommés par les membres de son foyer. Vous devez veiller à ce que les aliments que vous proposez à votre compagnon contiennent tous les nutriments dont il a besoin. Il faudra également veiller à ce que cette alimentation soit adaptée à son âge et à son niveau d’activité. Enfin, et sur conseil de votre vétérinaire, vous pouvez lui donner des compléments alimentaires, notamment pour les vitamines.

Santé du British Shorthair

Généralement, le British Shorthair est une race de chat à la santé robuste, mais elle peut être exposée à certaines maladies ; d’où l’importance de souscrire une assurance chat pour votre British Shorthair. On peut notamment citer :

  • la maladie polykystique des reins (PKD) : il s’agit d’une affection caractérisée par la formation de kystes dans les reins. Ceux-ci vont, au fil du temps, se multiplier et s’étendre ; ce qui peut être à l’origine d’une insuffisance rénale
  • l’hémophilie de type B : c’est un problème de coagulation qui est à l’origine de saignements dangereux. À ce propos, il est toujours conseillé de prendre son chat chez un éleveur de British Shorthair professionnel. Ce dernier sait en effet identifier aussi bien les chats porteurs que les chats affectés afin de les écarter
  • la gingivite, même s’il s’agit d’une affliction relativement bénigne, elle peut dans certains cas nécessiter l’intervention d’un vétérinaire
  • la cardiomyopathie hypertrophique qui se caractérise par une augmentation des tissus du cœur. Cela entraîne donc des perturbations au niveau des fonctions de cet organe.

En dehors de ces maladies, le risque le plus élevé pour la santé du British Shorthair est de loin l’obésité. Et c’est la raison pour laquelle vous devez vraiment veiller à l’alimentation de votre animal de compagnie. Vous devez faire en sorte qu’il ait un niveau d’activité suffisant et éviter ainsi qu’il ne prenne pas de poids.

Éducation du British Shorthair

En raison de son tempérament équilibré, le British Shorthair est considéré comme le chat pour tous, même pour les personnes qui n’ont pas encore d’expérience avec des animaux de compagnie. Doux et aimant, le British Shorthair est l’un des compagnons à 4 pattes les plus faciles à vivre et son éducation est si simple que même les novices ne rencontreront pratiquement aucun problème.

Cependant, retenez que l’éducation du chaton est primordiale. Il est donc préférable de laisser le temps à l’animal de vivre la première partie de sa vie auprès de sa mère ainsi que ses frères et sœurs. Ce n’est que de cette manière qu’il pourra apprendre les bonnes bases pour bien vivre comme le respect de la hiérarchie ou encore la toilette. Le chaton qui reste jusqu’à au moins 8 semaines auprès de sa mère ne sera pas un chat agressif. Ensuite, en tant que maître, vous n’aurez alors aucun mal à l’élever.

Pour bien éduquer votre British Shorthair, vous devez lui offrir un environnement adapté, passe du temps avec lui, jouer avec lui tout en respectant son besoin d’indépendance. Vous devez également faire comprendre aux enfants qu’ils doivent respecter ce chaton afin qu’il se développe correctement et devienne un chat équilibré.

L’entretien

Le British Shorthair est une race de qui ne demande pas vraiment un grand entretien. Il est conseillé de faire un brossage hebdomadaire afin d’éliminer les poils morts. Cela permettra à votre animal de compagnie de garder une fourrure saine et luisante. Mais au cours des périodes de mues, au printemps et à l’autonome, vous devez veiller à ce que ce brossage se fasse plus fréquemment.

Au cours de ces séances de brossage, n’oubliez pas de prendre aussi le temps de vérifier que les dents, les yeux et les oreilles de votre chat ne présentent pas des signes d’infection. Enfin, les ongles du British Shorthair doivent être contrôlés régulièrement puis taillés avec un coupe-ongles, si elles sont trop longues.

Comment trouver un bon éleveur ?

Si vous voulez acheter un British Shorthair, il est toujours préférable de faire confiance à un élevage professionnel qui aura préalablement fait ses preuves. En effet, il est primordial d’examiner correctement les chats afin d’exclure toute maladie héréditaire et sa transmission aux descendants. Les éleveurs professionnels font régulièrement contrôler l’état de santé de leurs chats, investissent dans une alimentation de qualité et effectuent des accouplements de façon intelligente.

Vous ne devez faire confiance qu’à des éleveurs professionnels et éviter à tout prix les reproducteurs de masse qui proposent généralement des chats sans papiers et à petits prix. Pour cela, il faut vérifier que l’éleveur appartient à au moins une association d’élevage. Cela garantit d’avoir un animal de compagnie sain avec la preuve que les maladies héréditaires sont contrôlées régulièrement.

Le prix du British Shorthair

Le British Shorthair est une race de chat dont le prix d’achat se situe entre 400 et 1 800 euros. Le prix moyen pour avoir un chaton British Shorthair est de 1 000 euros. Cependant, la fourchette de prix est très large et peut aller jusqu’à plus de 2 500 euros.

Ces écarts s’expliquent notamment par les caractéristiques physiques de l’animal, notamment la couleur, et sa plus ou moins grande conformité au standard de la race.

Pour ce qui est de l’entretien du British Shorthair, le coût annuel est généralement de 150 à 300 euros.