Trouver une bonne assurance pour son British Shorthair

Vous avez en projet de prendre un British Shorthair ? Ou vous en avez déjà adopté un ? Adopter un chat de race, c’est avant tout faire le choix de payer son animal de compagnie au prix fort. Certains d’entre eux sont sujets à des maladies héréditaires, tandis que d’autres ont des risques d’en développer davantage.

Et le British Shorthair est un chat très aventureux et joueur. Ce sont des animaux indépendants qui trouvent surtout leur bonheur dans un environnement ouvert et à l’extérieur. Faute de soins adaptés, votre animal de compagnie risque de développer certaines maladies comme la cardiomyopathie hypertrophique, la maladie polykystique des reins (PKD) et bien d’autres.

Si vous tenez à votre animal de compagnie, pensez alors à lui offrir une couverture santé performante pour prévenir ces pathologies. Cela vous permettra par ailleurs de réaliser des économies sur les soins vétérinaires.



Pourquoi assurer son British Shorthair ?

Si vous aviez la possibilité d’assurer à votre félin une longue et heureuse vie, ne le feriez-vous pas ? La réponse est certainement oui ! Mais même si grâce à ces origines, le British Shorthair est une race de chat à la santé robuste, il peut arriver qu’il soit touché par des maladies. Il n’est pas non plus à l’abri de petits problèmes de santé tels que rhume, griffe cassé des accidents. Qu’il s’agisse d’un chaton ou d’un grand chat en pleine forme, les risques sont toujours présents.

Souscrire une assurance chat pour votre British Shorthair vous permettra donc de veiller sur la santé de votre animal de compagnie et de faire des économies sur votre budget vétérinaire. En effet, en fonction de la complexité des soins, les frais vétérinaires pour soigner votre chat peuvent rapidement devenir très élevés. Et pour information, certaines maladies génétiques sont associées à cette race anglaise de chat. Il convient alors de contrôler régulièrement les mâles et les femelles pour la maladie rénale, PKD, ou encore pour la maladie cardiaque, HCM.

En ce qui concerne les maladies les plus courantes qui peuvent affecter votre British Shortair, on peut citer :

  • la maladie rénale chronique PKD
  • la cardiomyopathie hypertrophique
  • La cystite, il s’agit d’une maladie des voies urinaires inférieures félines
  • l’hyperthyroïdie
  • le développement de calculs vésicaux.

Pour passer de bons paisibles en compagnie de votre British Shorthair, tout passera surtout par des soins préventifs. Mais même là, vous devez prévoir un certain budget pour les actes vétérinaires. À titre d’exemple, les tests de détection de la polykystose rénale, qu’il est conseillé de faire régulièrement, coûtent environ 50 euros l’unité. Pour ce qui est de la sérologie pour la maladie de Lyme, vous aurez à dépenser près de 35 euros. Ajoutons à cela les frais d’analyse sanguine. Ceux-ci tournent généralement autour de 100 euros. Enfin, vous devez également penser à vacciner votre chat pour éviter certaines pathologies. Dans ce cas, il faudra compter entre 50 et 80 euros par injection… Vous réalisez donc que les factures vétérinaires pour prendre soin de la santé de votre British Shorthair peuvent rapidement grimper.

En résumé, l’assurance représente la meilleure solution compensatoire que tout propriétaire de British Shorthair peut envisager afin de faire face à ces différentes charges. Un bon contrat d’assurance prend notamment en charge les frais de soins les plus basiques comme la vaccination ou la stérilisation du chat. En fonction de la formule pour laquelle vous allez opter, vous pourrez également bénéficier d’une couverture complète en cas d’accident. Par ailleurs, certaines assurances chat proposent d’autres services intéressants telles que la garantie assistance. C’est une solution qui peut s’avérer particulièrement pratique en cas de soucis de santé ou en cas de perte de votre animal de compagnie.

Si vous avez souscrit une assurance auto, pris une assurance-vie et une assurance santé pour les membres de votre santé, c’est certainement parce que vous savez que ces contrats peuvent vous aider à réduire considérablement un certain nombre de dépenses. Il est en donc de même pour votre contrat d’assurance British Shorthair.

Votre chat étant un membre de la famille, il est donc tout à fait normal de lui souscrire une assurance. Grâce aux cotisations mensuelles, trimestrielles ou annuelles (selon votre contrat), vous pourrez alors lui faire bénéficier d’une très bonne assistance santé. En cas d’accidents par exemple, soulignons que vous pourrez vous faire rembourser entre 60 et 100 % des frais que vous avez eu à dépenser pour soigner votre félin.

Pour un plafond annuel minimal de 2 000 euros, une mutuelle pour animaux peut assurer la prise en charge des vaccins, des examens médicaux, des hospitalisations, etc.

Qu’est-ce qu’une assurance chat ?

Une assurance chat est tout simplement un contrat qui vous permet, en tant propriétaire d’animaux, d’être assuré que votre animal de compagne recevra toujours une assistance sur mesure, en cas de besoin. Les sociétés d’assurance travaillent en général avec les vétérinaires et sont ainsi en mesure de prendre en charge le remboursement partiel ou complet des frais médicaux de votre félin.

Ainsi, une bonne assurance chat prendra en charge vos frais de vaccinations, l’achat de certains médicaments (vermifuges par exemple) et d’autres frais médicaux pour la bonne santé de l’animal. Vous avez décidé de faire stériliser votre British Shorthair ? Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge pour sa chirurgie. Votre compagnon vient d’avoir un accident et a une de ses pattes brisées ? Une bonne mutuelle pour animaux peut prendre en charge l’ensemble des examens médicaux ainsi que les frais des différents soins requis.

Est-ce une obligation d’assurer son British Shorthair ?

Non, il n’y a absolument aucune obligation de souscrire une assurance pour son chat. Il revient donc au maître de choisir de prendre une assurance ou pas. Toutefois, retenez que conformément à l’article 1243 du Code civil, vous êtes, en tant que propriétaire de chat, tenu responsable de tous les dégâts causés par votre animal de compagne. Et même si l’article 515-14 du 16 février 2016 reconnaît à tous les animaux de compagnie le statut « d’être sensibles », cela ne veut pas pour autant dire qu’ils sont pénalement responsables.

Il faut donc comprendre que c’est votre responsabilité qui est en jeu si votre animal de compagnie va causer des dégâts au voisin. S’il arrivait qu’il casse, par exemple, les vases en céramique de votre voisin, ce sera à vous de les rembourser. À ce propos, vous devez savoir que contrairement à l’assurance pour chat, l’assurance responsabilité civile est, quant à elle, obligatoire. En effet, elle permet de couvrir les dommages causés à autrui par votre British Shorthair. L’assurance, par contre, permet d’assurer la prise en charge des frais de vétérinaire de votre félin.

Comment choisir une bonne assurance pour son British Shorthair ?

Dans cet océan d’offres, il n’est pas toujours facile de trouver une bonne assurance pour son chat. Heureusement, il existe les comparateurs en ligne. Mais avant de passer à cette étape ou encore d’aller demander des avis à des proches, vous devez dans un premier temps établir les besoins pour votre British Shorthair.

assurance chaton British Shorthair
Assurez votre chaton British Shorthair pour lui garantir une bonne santé !

Pour déterminer les besoins de votre chat, rien de plus simple ! En effet, pour choisir l’offre d’assurance la mieux adaptée, vous devez prendre en compte 3 principaux éléments : la race de votre félin, son âge et son mode de vie. D’une race de chat à une autre, le coût de l’assurance peut être plus élevé. Ceci pour la simple raison que certaines races de chat risquent de développer des pathologies génétiques par exemple.

Ensuite, un chat doit être âgé d’environ 2 à 3 mois avant de pouvoir bénéficier d’une assurance. Et comme vous devez vous en douter, un animal âgé est plus vulnérable avec des problèmes de santé plus fréquents et plus importants. Dans ce cas, vous pourriez avoir du mal à trouver une bonne assurance pour votre compagnon.

Pour ce qui est du 3ème critère, vous devez savoir qu’un chat en ville a, statistiquement, plus de chances d’être victime d’un accident de circulation. Pour les animaux qui sont dans un appartement situé au dernier étage par exemple, les risques de chutes sont élevés. Ce sont donc tous ces paramètres qui seront analysés au moment d’établir les clauses de votre contrat d’assurance chat.

Une fois ces éléments identifiés, vous pouvez passer à la recherche d’une offre à l’aide de ce comparateur en ligne par exemple. À ce niveau, il est recommandé de prendre en compte 4 principaux critères à savoir :

  • la garantie accident : pour les assureurs, un accident est considéré comme un événement malheureux survenu de façon impromptue et qui cause des dommages à votre animal de compagnie. Un bon contrat d’assurance doit proposer une bonne garantie accident qui prendra en charge les examens médicaux et autres frais vétérinaires. Elle prend également en compte le remboursement des médicaments, les consultations vétérinaires, une éventuelle évacuation par ambulance ou encore des analyses à faire en laboratoire
  • l’assistance en cas de maladie : un contrat d’assurance offre également une bonne assistance en cas de maladie. Ainsi, les frais de diagnostic et les médicaments achetés peuvent être couverts par votre contrat
  • la prévention : pour prévenir certaines pathologies, les vaccinations sont intégralement couvertes par vos cotisations et sont remboursables. Par ailleurs, votre contrat peut couvrir les soins bucco-dentaires ou encore les bilans de santé
  • la franchise : une fois votre félin assuré, ce sera à vous et votre assureur de prendre en charge les coûts des opérations. La franchise est une option liée au propriétaire du chat et qui peut être obtenue sous forme d’un pourcentage prélevé sur chaque opération ou un montant fixe préalablement établi. Par contre, des opérations comme la stérilisation, les traitements contre les parasites, certains vaccins… ne sont pas soumis à ce prélèvement de la franchise.

Gardez bien en tête tous ces critères au moment de choisir une assurance chat pour votre British Shorthair. Si vous prenez par exemple une assurance low-cost pour votre félin qui a la santé très fragile, cela risque de vous revenir encore plus cher sur le long terme. La meilleure offre n’est pas forcément celle qui coûte moins cher. Une bonne assurance doit pouvoir combler vos besoins réels ainsi que ceux de votre félin.

Les différents types d’assurances pour chat

Déjà, il faut noter que la plupart des offres d’assurances sont construites sur un même modèle. Toutefois, d’une compagnie d’assurance à une autre, le degré de garantie ainsi que les options complémentaires proposées peuvent changer.

Pour commencer, on a les assurances chat « entrée de gamme » qui sont généralement affichées en haut de page par les comparateurs. Pour une dizaine d’euros, ces offres permettent de bénéficier d’une prise en charge d’environ 40 à 60 %. Elles séduisent plusieurs propriétaires par leur flexibilité avec un plafond minimal de 2 000 euros.

En ce qui concerne les formules intermédiaires et haut de gamme, elles permettent d’avoir des remboursements à hauteur de 75 % à 100 %. Ces offres demandent, bien évidemment, des cotisations plus élevées, mais les garanties proposées sont plus intéressantes et les plafonds sont plus élevés.

Comment souscrire une assurance chat pour son British Shorthair ?

Une assurance santé pour chat fonctionne sur le même principe qu’une mutuelle santé classique. Autrement dit, il faut trouver une formule adaptée, s’inscrire et déposer régulièrement ses cotisations comme prévu dans le contrat d’assurance. En cas de problème de santé couvert par votre formule, vous aurez alors droit à des remboursements. Ceux-ci se font sur la base d’un taux (de 40 à 100 %) défini dans le contrat, en fonction de la formule d’adhésion.

Vous avez passé en revue la liste des différentes propositions du comparateur en ligne et une des offres disponibles vous semble intéressante ? Il ne reste alors plus qu’à inscrire votre British Shorthair pour lui assurer une bonne santé. En général, il sera question d’adresser une demande à la compagnie d’assurance. Vous devez joindre à votre demande les différentes pièces exigées. Il peut s’agir d’un certificat de bonne santé, d’une carte de puce ou de tatouage et d’une copie de l’enregistrement de votre chat au Livre officiel des origines félines (LOOF).

Chose importante à savoir, les assurances pour animaux pratiquent souvent des délais de carence. Ce qui veut dire que vous aurez à patienter 1 à 2 mois après la signature du contrat pour que votre félin soit totalement assuré. Au cours de vos recherches, prenez donc le temps de bien regarder les différentes clauses avant de vous lancer.

Une fois l’inscription validée par la compagnie d’assurance, vous pourrez commencer à cotiser le montant prévu par le contrat et selon la fréquence définie (mensuellement, trimestriellement ou annuellement). Pour vous faire rembourser, vous aurez à transmettre à votre assureur une fiche de suivi et d’enregistrement de soins du chat. Celle-ci doit être remplie par le vétérinaire. En dehors de ladite fiche, il faudra également fournir les différentes pièces justificatives des dépenses comme l’ordonnance et les factures.

Laisser un commentaire